La CDA dépose ses valises à Dschang pour sa 4e réunion du Bureau

credit photo@CDA_Com

L
a salle ASA (Action Sociale Africaine) de Dschang a  abrité du vendredi 18 au samedi 19 Novembre 2016  la 4ème réunion du bureau de la CDA entendue Cameroon Debate Association ; une rencontre placée sous le thème : « DE LA NAVIGATION A VUE A LA PROGRESSION PAR OBJECTIFS. ». 
Elle a été présidée par un président de séance, NDAYOU Moïse, accompagné de deux rapporteurs : un pour la langue anglaise, YONGA Elvis, et l’autre pour la langue de Molière, NDEDOUM Serges. Et un censeur, SIMO Dora chargé de faire appliquer le règlement intérieur de la dite rencontre ; tous votés pour la circonstance en présence de tous les membres du bureau sortant coiffé par Marius Yannick BINYOU-BI-HOMB. Elle a connu la mobilisation de plus d’une quinzaine de membres vue sa grande envergure.
Pendant 48h, plusieurs articulations étaient au rendez-vous. De l’arrivée des membres du bureau à la lecture des résolutions générales ; en passant par les multiples projets, rapports et mini-formations, tel était le trajet de ce 48h de vol. Revenons un peu sur cet ordre du jour pour remarquer que le vendredi 18 Novembre 2016 les travaux se sont ouverts à 7h30min notamment avec l’arrivée des membres du bureau ; leurs enregistrements et installation. Ensuite exécution de l’hymne nationale, vote du président de séance, des rapporteurs et un censeur ; présentation des participants, validation de l’ordre du jour ; lecture du rapport du comité de surveillance et discussions sur les décisions prises pour la CDA ; lecture du rapport de la 3ème assemblée générale de la CDA ; présentation, suivie et validation des projets déposés. On ne va pas oublier cette mini-formation sur le "comment concevoir un projet d’éducation et de jeunesse ?" animée par Marius Binyou-Bi-Homb, président sortant de ladite association ; une formation au terme de laquelle les participants n’ont pas manqué de poser une pléthore de questions pour en savoir davantage et l’animateur à son tour a pris le soin de répondre à leurs attentes afin de les apporter plus d’éclaircissements. Au terme de cette première journée, plusieurs décisions et engagements ont été pris parmi lesquelles on peut retenir que la prochaine Assemblée Générale de la CDA aura lieu la deuxième semaine du mois de Janvier 2017 à Buéa, chef-lieu de la région du Sud-Cameroun. 18h00, les travaux ont été suspendus pour reprendre le lendemain matin. Le samedi 19 Novembre 2016 était donc la deuxième journée, journée qui était plus consacrée à la présentation des rapports annuels 2015-2016 dans tous les départements, des rapports et bilan du CANUDC 2015, présentations de plusieurs projets à court et à long terme, les travaux en carrefour et la remise des prix aux meilleurs membres et départements. Journée aussi chargée que la première mais satisfaite d’avoir épuisé tout le programme. 
Notons que les journées étaient divisées en trois, entrecoupées par deux pauses correspondant respectivement à la pause- déjeuner et celle d’une courte détente. Au sortir de ces deux bonnes journées de travaux, on peut retenir que la Cameroon Debate Association est une association qui travaille non seulement dans le débat et en collaboration avec les clubs débats des établissements secondaires et des universités à travers l’organisation des championnats inter-régions, sous-régionaux, mais aussi dans des formations et montages des projets à court et à long terme. Présente dans 5 régions sur les 10 que compte le Cameroun, elle se donne pour objectif dans les années à venir de s’étendre dans toutes les régions du pays afin que les jeunes s’y intéressent, y adhèrent et découvrent les merveilles qui s’y trouvent.   
  

ANICET TIOMONG

« DE LA NAVIGATION A VUE A LA PROGRESSION PAR OBJECTIFS»

Thème qui a servi de fil conducteur lors de la 4e réunion du bureau de la CDA

credit photo@CDA_com

L
es jours 18 et 19 du mois de Novembre de l’année 2016 sont désormais inscrits dans les annales de la Cameroon Debate Association. Ces jours ont servi de repères temporels pour l’organisation pour une quatrième fois de la réunion des membres du bureau de cette association qui se fraie un chemin dans un contexte ou le débat relève encore d’un arcane. Les débateurs ou les amoureux du débat, une vingtaine environ a quitté les horizons divers du Cameroun et même de l’étranger pour se retrouver dans la ville du savoir pour partager le savoir de l’art oratoire. La salle de L’Action Sociale Africaine située à l’Immeuble Pintadel en plein cœur de la ville estudiantine a servi de cadre pour le déroulement de cette réunion d’une importance capitale.
Il était huit heure exactement quand le président fondateur et sortant de la CDA  en la personne de Marius Yannick  Binyou Bi-Homb prit la parole pour ouvrir de manière solennelle cette assise qui s’ecoula pendant deux jours. Etant dans une république, et respectant cette dernière, l’hymne nationale fut exécutée, suivie du choix d’un président de séance en la personne de  Ndayou Moise. Pour l’accompagner dans sa tâche furent également choisis deux rapporteurs : Yonga Elvis  et Ndedoum Serges. Comme toute réunion ordinaire, un censeur fut choisi : la nommée Simo Dora. Cette équipe de titans a eu la lourde tâche de coordonner les activités durant ces deux jours. En parlant d’activités, plusieurs meublaient le programme.
Apres l’accueil et la présentation des nouveaux membres venus nombreux, le rapport du  denier CANUDC fut présenté par Ndedoum Serges.  Entre autres projets présentés, le fameux projet intitulé  Speaking House/Maison de l’Orateur. Comme toute association se projetant dans le futur, ce projet fait partie  des stratégies mises en place pour générer les financements qui pourront permettre à l’Association de culminer  son autonomisation.  La pause-déjeuner intervenue à 14h, a permis aux membres non-résidents à Dschang de découvrir  la richesse touristique de  la ville de Dschang. La longue et enrichissante journée s’est achevée avec la lecture du rapport par l’un des rapporteurs.
La deuxième journée aussi chargée que la première a tenu  son pari avec le respect du programme. Après l’arrivée et l’enregistrement des membres, la présentation d’un bref rapport sur la journée antérieure,  le rapport annuel de la CDA fut l’objet des interventions. Chaque chef de département en ce qui le concerne est passé faire le rapport du département dont il a la charge. On peut citer par exemple celui du département des finances par Géraud  Avoukeng. D’autres départements comme celui de la traduction emboitèrent le pas. La pause-déjeuner a séparé plusieurs travaux en carrefour qui portaient sur  la carte des membres, les dates de la prochaine réunion du bureau et   la prochaine Assemblée Générale qui aura lieu à Buea ; le projet Africa Gawlo exposé dans les détails par le président de la CDA. Ce projet qui associe le débat à la lecture est très innovateur et verra le jour dans les années avenirs. Il est important de rappeler que tous les membres ont trouvé en ce projet  le déclic qui pourra faire de la CDA une des meilleures associations du débat dans le monde. Toujours lors des travaux en carrefour, le projet « CDA Debate book »  presque dans sa phase finale et piloté par Afor Kenneth et Benjamin Djeo Jippa fut explicité. Un autre aspect et pas des moindres durant ces travaux fut l’exposé du président sur la  définition de la stratégie, la description des charges et le manuel des procédures. C’est dans cette rubrique que l’exposant à rappeler aux membres de toujours répondre à la question suivante : «Were we come from and were we are going to ? » La rubrique National Speaking Award 2017 (NASA 2017) très innovatrice a vu  plusieurs membres de la CDA récompensés pour le travail abattu durant l’année qui s’achève. Il s’agit de Tombé Franklin (meilleur département 2015), Cheuzem Noumedem Lyse Linda (meilleur argent 2015), Wateu David,  Ateh Nkemotoh Dieudonné, Lemogo Jerry Laurance, Christian Tutchamo Talla, Elongue N. Christian Cédric (ambassadeurs internationaux pour la paix l’éducation et la culture) qui garderont le privilège d’avoir été les premiers gratifiés de la maison CDA.
Les bruits des  véhicules, les cris de joie  des supporteurs des lionnes indomptables n’ont pas empêché de clôturer les  travaux. Des résolutions importantes furent prises. Nous pouvons citer entre autres la vision générale de l’Association qui est d’arriver à court terme à l’autonomisation. La mise en place des projets comme CWSDA (Cameroon World School Debate Academy), en 2017, la tenue des CANUDC (Cameroonian National Universities Debating & Public Speaking Championships) 2018, 2019, 2020.  Ainsi, la CDA a tenu son pari une fois de plus. Elle  a prouvé qu’elle est une association sérieuse, dynamique, projetée dans la future et qui promet de beaux jours dans l’art oratoire au Cameroun en particulier et en Afrique en général.
Narcisse Fomekong 

CANUDC-UdM 2015 : un pour tous, tous pour un.

3ème session préparatoire à l'Université des Montagnes

En présence de la quasi-totalité des membres de son Comité d’Organisation, le CANUDC ne pouvait défendre meilleure valeur que celle des mousquetaires. L’objectif commun, non plus à démontrer ici, aura servi de fil conducteur aux échanges avec les représentants des différentes commissions pendant deux jours soit, les 10 et 11 octobre 2015. C’est la  salle des conférences du campus de Mfetoum de l’UdM qui a abrité lesdits travaux du COT-CANUDC 2015.


T
ous ou presque ont répondu massivement présents à l’appel de la 3ème réunion préparatoire du Canudc2015. A un mois exact du démarrage effectif des hostilités, le COT se proposait le week-end dernier, une évaluation des activités menées jusque là. Si tout semble donc indiquer la bonne marche vers la réussite, il reste que dans certaines commissions, la mayonnaise tarde encore à prendre ; d’où la nécessité de repenser une stratégie générale d’urgence. D’abord, au niveau de la Communication, garante de la réussite de l’événement, le pari reste encore à gagner même après l’espace obtenu le 05 octobre denier dans l’émission « 7 milliard de voisins » diffusée sur les ondes de Radio France Internationale. En effet, sans pour autant oublier la communication de proximité qui se révèlerait la plus efficace, l’objectif est d’atteindre par les chaines de radio et télévisions nationales le plus grand nombre de personnes en vue d’atteindre 500 pré-inscrits à la fin de ce mois.   

L’urgence du Canudc UdM2015, s’est aussi la garantie de prise en charge hébergement et nutrition des participants. A ce sujet, le COT s’est voulu plus que rassurant car aucune réussite n’est envisageable sans. Dès lors, comme l’ont précisé Marius BINYOU, facilitateur CDA, et Samuel APOUWO, Directeur du tournoi, les partenaires à savoir, l’UdM, la Mairie de Bangangté et la Fondation Jean Félicien Gacha, ont reconnu leurs parts de responsabilité. Grands absents à l’appel, les sponsors dont les réactions restent très attendues.

Le Canudc, s’il était encore besoin de le rappeler, est un événement CDA qui se tiendra du 10 au 15 novembre 2015 à l’UdM avec la participation de plus de 200 étudiants, nationaux et internationaux et l’arbitrage, d’experts internationaux. La vision étant insuffler aux débatteurs camerounais les normes et standards internationaux en vue de les préparer aux compétitions à l’extérieur comme le PAUDC-Accra2015 ou encore la FFD-Paris2016.
Pour ainsi dire, de gros espoirs sont fondés sur cette 3ème édition du Canudc, UdM2015. C’est donc à juste titre qu’en se donnant rendez-vous les 31 octobre et 1er novembre prochain, le COT en appelait à la mobilisation de tous et de chacun ce mois durant autour d’un seul objectif : la réussite du Canudc.

David Wateu
  

Assemblée Générale de la CDA

L’horizon 2020 se peaufine…

Les 28, 29 et  30 aout derniers entreront à jamais dans les annales de la Cameroon Debate Association (CDA). En ces dates, s’est tenue la 3ème Assemblée Générale (AG) de cette association  en présence d’une majorité de membres dont le Président  BINYOU BI-HOMB Yannick Marius. Placée sous le signe de la responsabilité et l’autonomisation, l’AG a amendé le rapport d’activités du Bureau de Transition installé l’année dernière, avant de procéder à l’élection d’une nouvelle équipe pour les cinq années à venir. 



Convoquée un mois plus tôt et en conformité avec les Statuts par le Secrétaire Général Talla Michel, la 3ème AG de la CDA a eu pour cadre les trois jours durant, la Salle de Conférences de l’association dénommée Action Sociale Africaine (ASA) à Dschang. Les travaux que présidait le Président BINYOU en l’absence des Présidents FIATAM Jules Ferry du Board of Trusty et Pr. Alain Cyr PANGOP KAMENI du Conseil Scientifique (présent le 2ème jour), ont débuté vendredi (29 sept) à 07h30 par la mise place des membres venus de Douala, Buéa, Yaoundé, Dschang et Bafoussam. Cette première journée des travaux a consisté en un renforcement des capacités des membres et à un échange d’expériences entre ces derniers sans oublier l’évaluation des activités menées le long de l’année écoulée. Dans cette phase, quelques membres s’illustrent et mettent leurs savoir-faire à la disposition des autres. Du montage d’un projet à sa gestion, en passant par la mise en œuvre, peut-on dire qu’il n’y avait de véritable savoir à partager. Si le temps n’a pas permis d’entrer en profondeur, le proverbe « qui veut aller loin ménage sa monture » a imposé son évidence.

Max Mbiakop, Director of Production
Rendue à son deuxième jour, l’AG s’est penchée enfin sur le sujet principal de sa convocation à savoir l’élection des membres du Bureau 2015-2020. Mais avant, on aura eu droit à la proposition de réaménagement des textes en vue d’une réduction des effectifs. En effet, le bureau transitoire réuni en séance ordinaire au mois de dernier, avait pensé et tablé sur une réorganisation de l’Exécutif de la CDA. Laquelle réorganisation a été proposée, puis amendée et validée par l’Assemblée à la majorité quasi absolue. Outre les rapports des travaux de la veille et de la dernière AG présentés respectivement par  NDAYOU Erwan, Secrétaire de séance, et TALLA Michel, SG, les élections ont connu un calme et une discipline des rois à en croire le rapport positif de M. TOMBE Franklin, président de la Commission électorale de circonstance. C’est  aux environs de 19h que les membres, autour des nouveaux élus, ce sont donnés rendez-vous pour le dernier jour. Le beau dimanche comme qui dirait, qui a consacré l’amendement par l’AG, du projet de la charte du CANUDC.
CDA 2015-2020 Bureau, without Tresor
Pour ainsi dire, la 3ème AG Ordinaire de la Cameroon Debate Association consacrée à l’amendement de nouveaux textes soit, la Charte du CANUDC et les Statuts révisés, aux élections et à une programmation d’activités sur les cinq années futures s’est tenue du 28 au 30 aout derniers dans une ambiance de retrouvailles et d’engagement. A ce second niveau, l’interpellation des tous les membres à davantage de responsabilité face à leur devoirs de cotisation. Et le Professeur Alain Cyr PANGOP de le rappeler « il faut payer ses cotisations et même, entreprendre des actions pouvant permettre à la CDA de s’autonomiser », d’où sa satisfaction à la nouvelle relative à l’acquisition d’un nouveau siège à Douala dont l’occupation effective est programmée pour Novembre prochain. Comme quoi, des paroles et projections, il urge de passer à l’action.

David Wateu



Official Launching of the Cameroon National Universities Debating Championship 2015 (CANUDC)

Université des Montagnes Moved to a Next Level

CDA-UdM Partnership-CANUDC 2015
In the West region of Cameroon, Ndé division in Bangangté, a press conferencewas held on June 26thin occasion of the official Launchingof the CANUDC’s 3rd edition which will take place in November.

Attending this conference were the Local Organisation Committee members from the Debate Club of Montagnes, members of the National Organisation Committee from the Cameroon Debate Association (CDA), national and local media and other well-wishers. The press conference started with a word of welcome from the Vice-Chancellor of UdM, Pr Ambroise KOM who encouraged students from both public and private higher institutes of Cameroon to take part in the tournament, advising them that, « acquiring certificates at the university is not enough, but also acquiring a professional knowledge about leadership is necessary». According to him, Youth are the future leaders of tomorrow and therefore, they have to work for that leadership as he also claimed « leadership is not bought but learned ». Professor KOM also insisted on the fact that students should be able to manage their time given the amount of work they have. 

Also attending the conference was the CDA Scientific Committee President, Pr Alain Cyr PANGOP, who started his speech by praising Pr. KOM for having accepted the partnership between the UdM and the CDA. Professor PANGOP also encouraged all amateurs of debate to join the World of Words which is less known by Africans. He said that Youths have to impose themselves into oratory competence, interactive learning, critical thoughts and democratic dialogue.

Binyou-CANUDC 2015

Furthermore, the President of the CDA highlighted the importance the debate has on the education of Youths, as far as one of its results is a professional success. Marius Yannick BINYOU BI-HOMB was quite determined and motivated about the four keys of CANUDC 2015; which are communication, organisation, partnership and sponsoring.
The occasion of this press conference was also seized by the CDA webmaster to present the CANUDC’s renewed and modernised website – www.cameroondebate.org-where everybody can get his registration to CANUDC2015 before november7th. 


The press conference which ended at about 6 pm has also been an occasion for the CDA to partner officially with UdM. Journalists and snap shots will always witness that day as a memorable one. It was a 26th of June...








Kristel Ashi Fon

L'Université des Montagnes premier partenaire officiel de Debate Cameroon

CDA-UdM : Un partenariat garanti et scellé… et l’excellence pointe

Pr. Ambroise Kom & Binyou Bi Homb
En signant officiellement un partenariat avec la CDA le 26 juin 2015 dernier, l’UdM se positionne comme le premier partenaire universitaire de ladite Association apolitique et à but non lucratif. C’est la Salle des  Conférence du campus de Mfetum de cette grande institution universitaire qui a abrité la Conférence de presse de signature dudit partenariat cumulée au lancement officiel du CANUDC qui s’y tiendra du 10 au 15 novembre de cette année.

Toujours Rechercher l’Excellence comme le veut la devise de l’Université Des Montagnes, « SEMPER ALTISSIMO ASCENDERE », c’est le credo auquel la Cameroon Debate Association a toujours su rester fidèle. En effet, fondée à Dschang en 2009 et déclarée deux ans plus tard, cette association pionnière du débat structuré au Cameroun et même dans toute l’Afrique Centrale, n’avait pas attendu son premier anniversaire avant de faire du Pays de Manu Dibango, le tout premier pays d’Afrique Francophone à prendre part à un Championnat Mondial de débat en langue anglaise. C’était en 2010 au Botswana. Médaillé d’argent en Public Speaking au Championnat Panafricain 2011 au Zimbabwé, médaillé de bronze dans la même discipline au Championnat Mondial 2012 à Berlin, le Cameroun avait ainsi trouvé une autre discipline pour ventiler et vendre au monde entier, une fierté que seul le sport et la musique lui avait procurée jusqu’ici. Un savoir-faire made in CDA, cette très jeune organisation à qui la valeur n’a point attendu le nombre d’années pour sourire. Un sourire ou plutôt une émulation –comme elle a toujours su s’en attirer des observateurs- qui ne se sont pas toujours exprimés en terres étrangères. Que non ! La notoriété de la CDA s’est définitivement assise au travers de ses programmes nationaux et même régionaux avec entre autres le CANASDEC (Cameroon National Secondary Schools Debate Championship) et le CANUDC (Cameroon National Universities Debate Championship).

C’est donc pour asseoir une telle notoriété à grand jamais et surtout conscient de ce que « qui veut aller loin doit ménager sa monture » que Debate Cameroon s’est inscrit dans une logique de partenariat avec des institutions scolaires ou universitaires nationales. Première à la ligne d’arrivée, l’UdM, une institution située à Bangangté, dans l’Ouest du Cameroun, créée à l’initiative de l’Association pour l’Education et le Développement (AED), association citoyenne à but non lucratif. Elle œuvre pour la recherche et la promotion de l’excellence universitaire. Ouverte sur l’Afrique et le monde, ses offres de formations très diversifiées débouchent sur des qualifications adaptées aux évolutions actuelles. L’UdM est par ailleurs pionnière dans plusieurs domaines de formation et a déjà mis sur le marché plus de 834 diplômés (statistiques de 2013) dont 383 Docteurs en Médecine, 104 en Pharmacie, 25 Licenciés en Sciences Médico-Sanitaires, 83 licenciés en Informatique et Réseaux, 72 en Réseaux et Télécommunications,  139 Licenciés en Génie Biomédical, 19 Master en Génie Biomédical et 9 Master en Génie Informatique et Systèmes. Une réelle matérialisation de l’excellence.

 Si donc, l’acte du 26 juin dernier qui lie à jamais CDA et UdM avait fait naitre du même coup un nouveau bébé à savoir l’organisation de la troisième édition du CANUDC par l’UdM du 10 au 15 novembre, c’est dire combien ce partenariat dit de l’excellence augure des lendemains meilleurs pour le Cameroun ; soit la formation d’un nombre sans cesse croissant de « leaders de demain » aux dires du Professeur KOM que le Président BINYOU de la CDA s’était vite attelé à rejoindre dans l’acte finale qui consistait à apposer leurs deux visas sur les documents soigneusement revus et corrigés par les deux parties. Le moment mémorable n’avait pas échappé aux youyous de l’immense foule présente et aux nombreux journalistes invités à cette conférence de presse. 


Wat Watis

CANUDC, ET C’EST PARTI POUR UNE NOUVELLE AVENTURE…

UDM2015

De la gauche vers la droite. Pr. Kom-Binyou - Pr. Pangop
L’Université Des Montagnes (Udm) à Bangangté dans le département du Ndé, région de l’Ouest Cameroun, a servi de cadre le vendredi 26 juin 2015 dernier, au lancement du CANUDC2015 (Cameroonian National Universities  Debating Championship) qui se déroulera du 10 au 15 novembre 2015. L’occasion  a donné lieu à une Conférence de presse.

En présence des membres du Comité Local d’Organisation, du Club Débat & Leadership de l’Udm et du Comité National d’Organisation chapeauté par la Cameroon Debate Association (Cda), des médias locaux et nationaux et autres curieux venus nombreux, cette conférence de presse s’est  ouverte par le mot de bienvenue, de remerciement et d’encouragement du Professeur Ambroise KOM, vice-président de l’Udm et par ailleurs Président du CANUDC 2015. Très flatté par l’avancement des travaux et l’abnégation au travail de la chaine d’organisation,  le Pr. Ambroise KOM dont les qualités de grand orateur ne prêtent aucunement à débat, n’a pas manqué de rappeler aux uns et aux autres que l’essentiel à l’université, n’est pas  les diplômes acquis  mais la formation des leaders puisque, renchérira-t-il, « le leadership ne s’invente pas…ça s’apprend ». Ce grand Homme de lettres pense que cette initiative louable de la Cda participe à juste titre de la formation des « leaders de demain ».
Steve Tametong & Farah Nguegang_ Canudc 2011-Uds

Etait également présent à ladite conférence de presse, le Président du  Comité Scientifique de la Cda, le Professeur Alain Cyr PANGOP KAMENI qui, avant toutes choses, a loué les efforts du Professeur Ambroise KOM du partenariat initié entre l’Udm et la Cda. Le Président du comité Scientifique qui a la charge de la censure des thèmes de débats afin d’en assurer la pertinence et une certaine utilité sociale, s’est également inscrit dans le registre des  conseils à l’endroit de toutes ces personnes aimeraient se jeter dans le monde du débat structuré lequel reste un concept très peu connu, on dirait même mal connu en Afrique francophone où, il y a une forte tendance à l’associer à la politique, au droit ou à la littérature. Cependant, il convient de rappeler qu’un autre aspect du débat, encore moins exploré en Afrique, c’est le  débat en compétition soit, une sorte de jeu populaire non sportif et à caractère plutôt intellectuel emprunté au monde anglo-saxon. Il semble dès lors s’imposer, et le panel de la conférence de presse de le relever, la nécessité et l’importance de ce championnat inter universitaire d’art oratoire au Cameroun en vue de préparer les compétiteurs aux autres échéances internationales qui matérialisent en clair ce véritable jeu olympique de l’esprit. 

MARIUS YANNICK BINYOU BI-HOMB, Président de la Cda lui aussi conférencier, a tout d’abord  montré que le débat est prouvé avoir un impact direct sur l’éducation du jeune  et  sa réussite professionnelle. Ce qui a motivé  la création de cette société d’art oratoire qu’est la  Cda dont les actions s’inscrivent dans la vive philosophie actuelle de développement et ont l’avantage de promouvoir le dialogue démocratique, le bilinguisme,  la mobilité des jeunes et de cultiver en ceux-ci, l’esprit de citoyenneté. C’est d’ailleurs dans ces derniers objectifs que le CANUDC 2015 trouve son sens le plus accru. C’est donc un président de la Cda, décidemment motivé qui a tenu d’insister sur les 04 clés de réussite du CANUDC 2015 à savoir la Communication, l’Organisation, le Partenariat et le Sponsoring lesquelles en font la particularité.

L’occasion de cette conférence de presse a également été saisie pour la présentation du site internet rénové et modernisé du CANUDC 2015 (www.cameroondebate.org) sur lequel, toute personne désireuse prendre part  à ladite compétition  de novembre prochain, peut se préinscrire ou  s’inscrire à travers le lien http://www.cameroondebate.org

Photo de fin de famille- Conférence de Presse CANUDC 2015-Udm

C’est aux environ de 18h et par une photo de famille  que cette conférence de presse est rentrée dans  le panthéon de l’histoire à la grande  satisfaction des organisateurs. Le rendez-vous ayant été pris très prochainement.  Pour ainsi dire, le CANUDC 2015 du 10 au 15 novembre prochain dans la ville de Bangangté est désormais officiellement lancé sous le label Udm2015 et le thème, « Femmes et jeunes : acteurs de développement ».